vendredi 31 octobre 2014

djulé-djulé


Hervé Leibold et Marie installent l'exposition sur le Ladakh,
nous voyons des photos qui déjà nous donnent envie d'aller là-bas, ce beau ciel bleu qui taquine les sommets à plus de 4 000 mètres, ces montagnes aux couleurs mauves, violettes, ces visages burinés par le soleil et le bon air. Allez c'est parti......

quelques nouvelles de l'association :
 
 
     Le but de l'association Djulé Djulé est de parrainer des enfants. Aujourd'hui , nous sommes en mesure d'accompagner la scolarité de 18 enfants.
   Les enfants sont principalement originaires du Zanskar (Jammu - Cachemire) .
     11 enfants  (6 filles et 5 garçons ) sont scolarisés dans l'école privée "Himalayan Cultural Buddhist School" à 5 Km de Manali (Himachal Pradesh).
       1 fille suit ses études à Jammu (Cachemire Indien).
   Les autres enfants sont scolarisés dans leur vallée à Reru (vallée de Kargyak)., à Padum et à Leh.   
      Notre objectif prioritaire  est de mettre en place d'autres parrainages pour accompagner la scolarisation des enfants   http://djule-djule.over-blog.com/page-6237560.html.
 
 
     


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            
Deux classes de l'école de Marmoutier ont participé aux diaporamas, Hervé leur a spécialement concocté un exposé sur la vie des gens et spécialement les conditions de scolarisation, les enfants ont été très attentifs et surtout très réactifs, des questions très sensées ont fusé à chaque photo : où dorment les enfants comme il n'y a qu'une seule pièce ? Comment se chauffent les gens? Ils n'ont pas de tables à l'école, tous portent le même uniforme... pourquoi certaines personnes (moines) n'ont pas de cheveux.......


Et voilà, c'est parti, vendredi 17 octobre, il est 19h30. Une cinquantaine de personnes ont validé leur voyage, tout le monde est sagement installé sur son siège, nous décollons. Hervé nous emmène sur les hauteurs au Ladakh. Nous en prenons plein les mirettes, les paysages défilent sous nos yeux, une douce musique nous enveloppe et nous voyageons au gré des images........



atterrissage en douceur, retour à la bibliothèque.








Hervé remet à Véronique une khata
explication : Khata ou écharpe de félicité, décorée de signes de bon augure et de mantras, en soie blanche.

La remise de la khata répond à un code riche en signification. Par exemple, pour un grand lama ou un haut dignitaire civil, l'écharpe est offerte mains jointes à hauteur du front, avec une cérémonieuse inclinaison du buste. le geste est alors un témoignage de respect et de bonnes intentions. Si la khata est rendue, son propriétaire la gardera, car elle est désormais porteuse de bénédictions, comme un talisman. Si l'interlocuteur offre une écharpe en retour, c'est un gage de protection, accompagné de vœux précieux.
 Entre personnes d'égal statut, l'échange se fait à hauteur d'épaule. A quelqu'un de plus jeune, elle est mise autour du cou. Enfin, offrir un présent dans une khata aura d'autant plus de valeur qu'à l'élégance du geste s'ajoutera la complicité du partage.

a
A l'issue de la projection, les membres de l'association , nous ont offert du thé au lait et de la tsampa qui est de la farine d'orge grillé. Traditionnellement, la tsampa, qui se présente sous forme de farine, est délayée avec les doigts dans un bol avec un peu de thé au beurre. Nous avons apprécié cette boisson à boire sans modération .


Un stand de vente de bracelets, pendentifs, écharpes pashmina de toutes couleurs, cartes et carnets a fait le bonheur des acheteurs qui ont trouvé de beaux cadeaux pour Noël, et l'association pour soutenir leurs projets.
                                                    



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt à la bibliothèque !